Coordonnées

Plans de reconquête industrielle : quelle place pour les éco-activités ?

Plans de reconquête industrielle : quelle place pour les éco-activités ?

nfi

Le 12 septembre 2013, le président de la République a présenté les priorités de la politique industrielle de la France en présence d’Arnaud Montebourg sous la forme de 34 plans.

Ce travail de réflexion stratégique a duré 1 an et a été conduit par la direction générale de la compétitivité, de l’industrie et des services (DGCIS), appuyée par le cabinet McKinsey, en lien avec les pôles de compétitivité et les comités stratégiques de filières.

Dans un contexte de transition énergétique et écologique, les éco-activités y trouvent une place conséquente.

Énergies renouvelables

Le plan « Énergies renouvelables » affiche notamment comme objectifs la diminution des prix de revient des énergies renouvelables les plus matures et le développement d’un leadership technologique sur les marchés d’énergie émergents que sont les énergies marines, la géothermie ou le solaire photovoltaïque à concentration.

Le chef de projet concernant ce plan est Jean-Claude Andréini, vice-président du comité stratégique des éco-industries, président du Pexe (association des éco-entreprises de France) et président du comité de pilotage du programme Ecotech de l’Agence nationale de la Recherche.

 

Mobilité électrique

Les plans « Bornes électrique de recharge » et « Autonomie et puissance des batteries » visent à accompagner le développement de la mobilité électrique.

Le préfet Francis Vuibert et Florence Lambert, directrice du Laboratoire Innovation des Technologies de l’Energie au Commissariat à l’Energie atomique (CEA-Liten) seront respectivement en charge de ces plans.

 

Gestion des ressources

L’accent est également mis sur la gestion des ressources avec les plans « Recyclage et matériaux verts » et « Qualité de l’eau et gestion de la rareté » qui encouragent l’évolution des modes de consommation, de production et de traitement des ressources naturelles vers une rationalisation écoresponsable.

 

Évolution de l’industrie

Enfin, les 34 plans prennent en compte la transformation d’un certain nombre d’industries avec les plans : « Avion électrique et nouvelle génération d’aéronefs », « Navires écologiques », « Rénovation thermique des bâtiments », « Chimie verte et biocarburant », « Produits innovants pour une alimentation sûre, saine et durable ». Il s’agira à chaque fois de tracer des trajectoires d’innovation éco-actives répondant aux attentes du consommateur-citoyen, ou anticipant de nouveaux marchés.

 

Au final, la réflexion stratégique conduisant ces 34 plans identifie les éco-activités comme des moteurs de croissance et de développement économique majeurs. Depuis 5 ans, Crisalide Eco-activités en apporte confirmation.

Lien officiel

Autres articles